Untitled Page
Untitled Page
Primature Côte d'Ivoire Accueil
Publié le 15/03/2011
COMMUNIQUE N° 015 du 14/03/11/CAB-PM-MD/PP RELATIF A LA SITUATION DE LA REGION DU MOYEN CAVALLY ET DE LA COMMUNE D’ABOBO

 LA REGION DU MOYEN CAVALLY


1.    TOULEPLEU

Il revient au Premier Ministre, Ministre de la Défense, Monsieur Guillaume Kigbafori SORO, que Meho, village natal de Monsieur TYEOULOU-DYELA Félix, anciennement Secrétaire Général du Gouvernement, a été détruit et ses biens pillés.

Le Premier Ministre, Ministre de la Défense, rassure les Ivoiriens, particulièrement la population de Toulepleu que ces actes, s’ils sont vérifiés, ne sont nullement le fait des Forces Républicaines comme certaines personnes tentent à le faire croire.

Par le communiqué n° 09 du 1er mars 2011 du Premier Ministre, Ministre de la Défense, nous avions rapporté qu’au moment où les Forces Républicaines s’emparaient de Toulepleu, la ville avait déjà été l’objet de pillages et de destructions.

Dans leur fuite sur le Libéria, les mercenaires libériens et miliciens guérés rasent tout sur leur passage. C’est d’ailleurs la ‘‘tactique de la terre brûlée’’ initiée par le camp du Président sortant mu par la volonté de tout détruire avant de lâcher le pouvoir.

Moins d’une semaine après, la foi des cadres de la région, fut elle mauvaise, peut-elle les conduire à accuser les Forces Républicaines d’être responsables de ces actes aussi ignobles que criminels ?

2.    BLOLEQUIN

Le communiqué n° 13 du 09 mars 2011 du premier Ministre, Ministre de la Défense, a également prévenu les populations que les Forces Républicaines n’y étaient pas encore, même pas jusqu’à ce jour, que la localité est déjà pillée :

-    Résidences du Préfet et sous-préfet saccagées ;
-    Résidences des Cadres proches du RHDP pillées et également saccagées ;
-    Les biens des allogènes et allochtones emportés.  

Une partie de ces effets, faute d’être convoyée au Libéria car la porte de sortie (Pékan-Houébly) hermétiquement bouchée par les Forces Républicaines, a été stockée en un endroit identifié.

Onze (11) allogènes et allochtones ont été assassinés par les miliciens guérés et mercenaires libériens. Ce sont :

-    L’Imam de la mosquée, El Hadj Issiaka SACKO et son fils Moustapha SACKO ;
-    Sept (07) ressortissants Béninois  vivant dans la Région, depuis de longues années, de fabrication et commercialisation de boisson locale ‘‘Koutoukou’’ ;
-    A Tuambly, un (01) Baoulé et un (01) ressortissant Burkinabé.

Face à cette grave dérive, le Premier Ministre, Ministre de la Défense, interpelle les populations de l’ensemble du Moyen Cavally.

Populations du Moyen Cavally, pendant de longues années, vous avez accueilli et vécu en parfaite harmonie avec vos frères Ivoiriens et ceux de la sous-région. Cette union a pourtant bien fonctionné. Mais pourquoi ce changement soudain ? Pourquoi tant de haine et de mépris à leur égard ?

Vos propres bien sont saccagés ou pillés. Quels en sont les auteurs ?

A l’origine de tout ce mal et tous ces crimes, ce sont vos fils, frères et cadres.

Ils ont englouti d’effarantes sommes d’argent dans l’achat de milliers d’armes et des dizaines de conteneurs de munitions. Ils ont importé des mercenaires libériens à coût de milliards (un mercenaire gagne 1 à 2 millions de nos francs  par jour).

La jeunesse, composée de vos enfants et petits enfants, a été formée pour supprimer d’autres vies humaines.

Oui, vos propres enfants vous ont poussé à faire le mal.

Contre toute attente, alors que le sang de ces innocentes personnes atrocement tuées coule encore, ils vous préparent à porter la responsabilité de ces crimes odieux par d’autres personnes, à savoir les Forces Républicaines.

Non, chers parents de Toulepleu, Péhé, Doké, Bloléquin, Guiglo, Duékoué, vos enfants cadres n’ont aucune considération pour vous. Ils vous utilisent pour accompagner leur sale politique en vue de s’enrichir.  

La preuve, leurs femmes et enfants vivent paisiblement au Sénégal, Ghana, Togo, Bénin, Burkina Faso, Mali, en Mauritanie, … pendant que vous ne pouvez même pas dormir dans vos propres cases. Leurs enfants vont à l’école. Les vôtres se cachent depuis près d’un mois entre les troncs d’arbres pour échapper aux éclats d’obus tirés par vos propres enfants.

Leurs familles vivent sans être inquiétées dans ces pays pendant qu’ils vous poussent à assassiner les ressortissants de ces mêmes pays qui vivent avec vous dans vos villages, campements et champs, depuis de longues années.

Chers parents, comment peut-on expliquer les agissements de vos cadres ?

Vous pousser dans le feu qu’ils ont eux-mêmes créé pour ensuite s’affoler à vos chevets en pompiers ? Les avez-vous mis au monde, nourris, soignés, scolarisés pour qu’ils vous traitent en retour de cette façon ?
Populations de la grande région du Moyen Cavally,

Le Premier Ministre, Ministre de la Défense, tout en vous indiquant que les limites du tolérable ont largement été franchies, vous assure que vos cadres s’expliqueront devant vous et l’ensemble des Ivoiriens le moment venu, sur les raisons de leurs crimes.


    ABOBO

Les populations de la commune d’Abobo continuent de se défendre contre les miliciens et mercenaires pro-Gbagbo dont les meneurs ne sont autres que les Généraux DOGBO Blé, VAGBA Faussignaux et GUIAI Bi Poin.

Comment peut-on tirer des obus de mortier 81 et 82 mm, des roquettes de LRPG7 et à la mitrailleuse 12,7 mm pour, dit-on, combattre des rebelles au sein d’une population civile ?

La population d’Abobo est-elle une population rebelle ? Pourtant, elle a été la plus courtisée pendant la campagne de l’élection présidentielle. Madame Gbagbo est même la Député de cette commune. Représente-t-elle alors des rebelles dans notre Assemblée Nationale ?

Dans la journée du 12 mars 2011, de nombreux civils ont été encore tués, d’innocents enfants lâchement assassinés.

Le Premier Ministre, Ministre de la Défense, en appelle à l’attention toute particulière de la Communauté Internationale. Pour lui, ces actes sont des éléments constitutifs de Crime contre l’humanité.
 

                              Fait à Abidjan, le 14 mars 2011

                               P/le Ministre de la Défense
                                      Le Porte-parole        

                                       Capitaine ALLA Kouakou Léon 
 


Untitled Page


Autres titres

Untitled Page
PRIMATURE CÔTE D'IVOIRE | Site Officiel - République de Côte d'Ivoire
Copyright © 2008 - PRIMATURE COTE D'IVOIRE
Tous droits réservés | Conditions d'utilisation
Untitled Page
phpmynewsletter integration example
 
Abonnement à la Newsletter.
Boulevard Angoulvant Plateau
01 BP 1533 Abidjan 01
Tél. : (225) 20.21.11.00 / 20.31.50.00 / 20.25.13.00
Fax : (225) 20.33.20.28
Internet : www.premierministre.ci
Site réalisé par:
le service communication de la Primature
Hébergement:
SNDI
E-mail : info@primaturecotedivoire.net

Des suggestions, remarques, corrections ? Aidez-nous à améliorer ce site en écrivant à webmestre@primaturecotedivoire.net