Untitled Page
Untitled Page
Primature Côte d'Ivoire Accueil
Publié le 05/05/2011
COMMUNIQUE N° 050 du 04/05/11/CAB-PM-MD/PP RELATIF AUX SITUATIONS DE YOPOUGON ET DABOU

1.    SITUATION DE YOPOUGON

Face au refus manifeste des miliciens et mercenaires à la solde de l’ex-président Laurent Gbagbo de déposer les armes à la suite des nombreux appels du Premier Ministre, Ministre de la Défense, les Forces Républicaines de Côte d’Ivoire ont, depuis le mardi 03 mai 2011, lancé une grande opération pour libérer définitivement les populations de la vaste commune de Yopougon faites otages.

La Base Navale de Locodjro, confisquée par les miliciens et mercenaires qui ont fui tous les quartiers et sous-quartiers d’Abidjan ainsi que les casernes militaires de Gendarmerie et de Police, a été érigée en une véritable forteresse sur laquelle comptait encore, mais désespérément, les caciques du clan Gbagbo pour endeuiller les familles.

Le Premier Ministre, Ministre de la Défense, Monsieur Guillaume Kigbafori SORO, accompagné de son Chef de Cabinet Militaire, le Général de Brigade GUEU Michel, s’est immédiatement rendu à la Base Navale pour s’enquérir de la situation réelle. Il était 13 heures.

Le Premier Ministre, Ministre de la Défense, a fait un bien triste constat :

-    Plusieurs dizaines de corps sans vie de femmes, d’hommes et d’enfants lâchement assassinés par les mercenaires et miliciens ;
-   Un charnier à proximité de la Base Navale ;
-    Armement neuf et ultramoderne détenu par les mercenaires et miliciens ;
-    Des centaines de tenues militaires.


2.    DABOU

Une partie des mercenaires et miliciens pro-Gbagbo, mise en déroute à Yopougon, a tenté de s’emparer de la ville de Dabou en vue de s’y installer en s’attaquant aux Forces Républicaines, ce jour, 04 mai 2011, dès 03 heures du matin.

La réaction des Forces Républicaines ne s’est pas faite attendre. Plusieurs mercenaires et miliciens ont été mis hors d’état de nuire.

Calme depuis 10 heures.

Bilan :

-   Vingt (20) mercenaires Libériens tués.

Dans leur fuite, les rescapés libériens ont assassiné :

-   Trois (03) commerçants dont un ressortissant mauritanien ;

-   Un (01) allogène Baoulé assassiné pour son origine ethnique.

Environ trois cent (300) autres mercenaires et miliciens, majoritairement des Libériens, à bord de minibus Dyna volés, ont été poursuivis par les Forces Républicaines en direction de Tabou où de solides filets avaient déjà été tendus par les Forces Républicaines à Lahou, Fresco et Sassandra.

Comme aux populations du District d’Abidjan, Le Premier Ministre, Ministre de la Défense, demande aux populations de Dabou d’être les yeux et les oreilles des Forces Républicaines, des Forces de Police et de Gendarmerie dont la mission principale reste, après les combats, la protection des personnes et leurs biens sur toute l’étendue du territoire national.

Dans le cas particulier du charnier, Le Premier Ministre, Ministre de la Défense, invite Amnesty Internationale à se rendre dans les quartiers de Yopougon, en particulier à la Base Navale de Locodjro, accompagnée de médecins légistes pour effectuer des autopsies sur tous les corps.

L’opération des Forces Républicaines s’étant déroulée du mardi 03 au mercredi 04 mai 2011 à 13 heures, ces autopsies permettront de situer les responsabilités.


Dans l’état actuel de la situation, Le Premier Ministre, Ministre de la Défense, lance un appel aux populations de Yopougon :

-    Les mercenaires et miliciens pro Gbagbo ont été mis hors d’état de nuire. Toutefois, les criminels et autres bandits de grand chemin, volontairement libérés de plusieurs prisons par Monsieur Laurent Gbagbo, sont parmi les populations civiles ;

-    Ils sont armés et opèrent en tenue militaire ;

-    Ils prétendent être des éléments des Forces Républicaines.

Le Premier Ministre, Ministre de la Défense, instruit les Forces Républicaines de la façon la plus ferme, de prendre les dispositions militaires pour les neutraliser.

Après Abobo, Yopougon vient d’être libéré.

Le Premier Ministre, Ministre de la Défense, invite toutes les populations civiles à jouer le rôle d’agent de renseignements, sans vengeance, auprès des Forces Républicaines, des Forces de Gendarmerie et de Police.

Le combat pour traquer les bandits se fera au quotidien afin de les mettre hors d’état de nuire.

Chaque Ivoirienne, chaque Ivoirien doivent avoir un comportement républicain.

La préoccupation de tous doit être le retour de la paix et la tranquillité publique, seul gage d’un redémarrage certain des activités économiques  et sociales de notre pays, particulièrement dans la capitale économique, Abidjan. 
 

                              Fait à Abidjan, le 04 mai 2011

                                P/Le Ministre de la Défense
                                       Le Porte-parole    


                                        Capitaine ALLA Kouakou Léon  


Untitled Page


Autres titres

Untitled Page
PRIMATURE CÔTE D'IVOIRE | Site Officiel - République de Côte d'Ivoire
Copyright © 2008 - PRIMATURE COTE D'IVOIRE
Tous droits réservés | Conditions d'utilisation
Untitled Page
phpmynewsletter integration example
 
Abonnement à la Newsletter.
Boulevard Angoulvant Plateau
01 BP 1533 Abidjan 01
Tél. : (225) 20.21.11.00 / 20.31.50.00 / 20.25.13.00
Fax : (225) 20.33.20.28
Internet : www.premierministre.ci
Site réalisé par:
le service communication de la Primature
Hébergement:
SNDI
E-mail : info@primaturecotedivoire.net

Des suggestions, remarques, corrections ? Aidez-nous à améliorer ce site en écrivant à webmestre@primaturecotedivoire.net