Untitled Page
Untitled Page
Primature Côte d'Ivoire Accueil
Publié le 18/10/2016
Cérémonie de clôture de la Réunion ministérielle sur l'Emploi des Jeunes en Afrique au Siège de la BAD à Abidjan le 18 octobre 2016

-    Monsieur le Président du Groupe de la Banque Africaine et du développement (BAD) ;

-    Madame le Gouverneur de la BAD pour la Côte d'Ivoire ;

-    Mesdames et Messieurs les Ministres ;

-    Mesdames et Messieurs les Administrateurs de la BAD ;

-    Mesdames et Messieurs les membres de la Haute Direction de la BAD ;

-    Mesdames et Messieurs les Experts-pays ;

-    Honorables invités ;

-    Chers amis de la Presse ;

-    Mesdames et Messieurs,

Je voudrais tout d'abord vous dire que n'ayant pu le faire ce matin, en raison d'un agenda particulièrement contraint, c'est avec beaucoup de plaisir que je me retrouve parmi vous cet après-midi, pour co-présider la cérémonie de clôture de la Conférence Ministérielle de l'Afrique de l'Ouest sur l'Emploi des Jeunes en Afrique.

Après une journée d'échanges intenses et de partage d'expériences sur la problématique du chômage des jeunes, et des réponses appropriées à y apporter, nous arrivons au terme de cette importante rencontre ministérielle. Elle a permis d'approfondir les discussions sur la Stratégie pour l'Emploi des Jeunes en Afrique (SEJA), dans la perspective d'une meilleure appropriation par les quinze (15) Etats de la région ouest africaine.

Je voudrais me féliciter de cette importante initiative du Groupe de la Banque Africaine et du Développement (BAD), sous le leadership du Dr. Akinwumi ADESINA, Président de la principale institution de financement du développement de notre continent.

Je note avec grand intérêt que la Stratégie pour l'Emploi des Jeunes en Afrique (SEJA) vise à créer 25 millions d'emplois pour les jeunes et atteindre 50 millions autres jeunes de façon indirecte à travers les formations et les dotations en compétences au cours de la prochaine décennie.

Grand merci Monsieur le Président de la BAD d'engager votre institution à se mettre, chaque jour davantage, au service de l'Afrique, au service de ses filles et fils, notamment des jeunes générations, en mettant leur emploi au centre des priorités de la BAD.

Permettez-moi de saluer également et de remercier les partenaires au développement qui nous accompagnent dans nos programmes de développement, pour leur présence effective à cette importante conférence.

Mesdames et Messieurs les Ministres,

Je voudrais vous réitérer que la Côte d'Ivoire est particulièrement honorée d'accueillir, à Abidjan, la Conférence Ministérielle de l'Afrique de l'Ouest sur l'Emploi des Jeunes en Afrique, sur les Cinq (5) conférences régionales prévues d'ici le premier trimestre de l'année 2017.

Comme vous le savez, la Stratégie pour l'Emploi des Jeunes en Afrique (SEJA), pour atteindre les objectifs fixés, est bâtie autour de trois piliers majeurs, à savoir l'intégration, l'innovation et l'investissement. Je voudrais me féliciter de la pertinence de la démarche qui devrait permettre au continent en général, et à notre sous-région en particulier, de relever le défi de l'Emploi des jeunes et de la Formation Professionnelle, avec efficacité, grâce à l'engagement et la poursuite de politiques publiques visant l'investissement tant public que, surtout, privé, la croissance économique, la création de richesses et le développement durable et inclusif.

C'est pourquoi, il me paraît nécessaire de renforcer la coopération inter-pays dans le domaine de l'insertion des jeunes, en partenariat avec le secteur privé, à travers l'implication effective des organisations patronales et des Chambres Consulaires.

Je voudrais également relever que les évolutions techniques et technologiques nécessiteront des adaptations dans la pratique des métiers. Ainsi, dans un tel environnement, c'est par une réforme appropriée et adéquate des programmes de formation, prenant dûment en compte ces évolutions techniques et technologiques que pourra se réaliser l'employabilité des nombreux diplômés qui sortent des universités et grandes écoles africaines.  

C'est par des réformes structurelles profondes dans le cadre de politiques macroéconomiques, sociales et d'emplois cohérentes et concertées, soutenues par des actions concrètes que nous pourrons aboutir à des améliorations substantielles de la qualité de la formation, de l'employabilité et de l'insertion professionnelle des jeunes.

Au niveau de notre sous-région, nous devrions avoir des raisons d'espérer en nous engageant résolument dans les échanges d'expériences et dans la concertation entre nos pays. Naturellement, nous devrons partager ensemble les efforts d'amélioration de nos systèmes de promotion de l'emploi et de formation professionnelle avec les partenaires techniques et financiers, dans la confiance mutuelle.

Excellences, Mesdames et Messieurs,

Je voudrais appeler l'attention de tous sur l'importance et l'urgence à examiner, avec diligence, la question de l'Emploi des jeunes. En effet, le chômage des jeunes peut constituer un réel danger pour l'équilibre économique et social de nos nations respectives et compromettre ainsi leur avenir.

En réalité, les jeunes doivent représenter pour nos Etats, non pas un fardeau mais plutôt une force et une grande richesse.

C'est pourquoi, la culture entrepreneuriale mérite une attention toute particulière, car elle constitue une donnée essentielle dans le processus de développement professionnel et personnel des jeunes africains.

J'espère, mieux, je suis certain, que les travaux de ce jour ont permis d'identifier, avec pertinence, au titre des priorités, les points suivants :

-    la mise à la disposition de la jeunesse du continent de meilleures perspectives, afin de réduire le fort niveau d'immigration clandestine, notamment vers l'Europe ;

-    la mise en place de mesures pour lutter contre le chômage et le sous-emploi croissant sur le continent ;

-    la mise en œuvre d'un système performant d'analyse et d'adaptation du marché du travail.

Excellences, Mesdames et Messieurs,

La tenue de la présente Conférence conforte la justesse de la vision du Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la Conférence des Chefs d'Etat de l'UEMOA, qui fait de l'Emploi et notamment de l'Emploi des jeunes l'une des grandes priorités de son programme de Gouvernement. En effet, le plan national de développement quinquennal 2016-2020 d'un montant de 30 000 milliards de FCFA, dont 62,5 % à financer par le secteur privé met un accent particulier sur l'emploi de cette frange de la population ivoirienne.

Cette vision a été notamment matérialisée par la création récente d'un Département ministériel spécifiquement consacré à l'emploi des jeunes, ainsi que d'une Agence nationale consacrée à l'emploi des jeunes.

C'est ainsi que plusieurs projets et programmes-emplois ont été mis en œuvre. Ils se présentent notamment comme suit :

-    le Projet Emploi Jeune et Développement des Compétences (PEJEDEC) d'un montant de 25 milliards de FCFA au profit de 27 500 jeunes de 15 à 30 ans ;

-    les Travaux à Haute Intensité de Main-d'œuvre (THIMO BAD) d'un montant de 1,81 milliards de FCFA au profit de 1 000 jeunes déscolarisés ;

-    le Contrat de Désendettement et de Développement pour l'Emploi (C2D Emploi) d'un montant de 9 milliards de FCFA au profit de 2 226 jeunes engagés de 15 à 35 ans ;
-    le Programme Spécial de Requalification d'un montant de 1, 241 milliards de FCFA au profit de 1 212 diplômés chômeurs de longue durée ;

-    le Projet d'Insertion Economique (PRISE) d'un montant de 1,350 milliards de FCFA au profit de 2 945 jeunes ;

-    le Projet d'Appui au Traitement Economique du Chômage (PATEC) d'un montant de 361 millions de FCFA pour le financement de 30 projets au profit de 600 jeunes.

Ces différentes initiatives ont déjà permis d'obtenir des résultats significatifs, avec la création de plus d'un million d'emplois depuis 2011.

Excellences, Mesdames et Messieurs,

Je reste convaincu que les travaux de cette journée permettront d'accélérer l'élaboration d'un répertoire de Politiques, Projets et Programmes en matière d'Emploi des Jeunes en Afrique, notamment des projets régionaux intégrateurs à mener ensemble pour la promotion de l'emploi en Afrique de l'Ouest.

Pour ma part, je voudrais vous exhorter à agir avec détermination, pour tirer le meilleur avantage des travaux de cette Conférence, afin de :

-    faire de ce Cadre de Concertation un Organe consultatif de toute l'Afrique ;

-    faire de la politique de l'Emploi des Jeunes, un critère de convergence des politiques inter-pays mises en œuvre au niveau des unions économiques africaines ;

-    renforcer la collaboration avec les autres Pays Membres Régionaux sur la problématique de l'Emploi des Jeunes.

Par ailleurs, je voudrais vous inviter à élaborer un plan d'actions pour la période 2016-2020, assorti de recommandations à la fois efficaces et pragmatiques, découlant du partage des expériences des uns et des autres.

Les solutions qui seront ainsi préconisées permettront d'actualiser les dispositifs et les parcours de formation, afin d'offrir aux jeunes des métiers et emplois porteurs.
Je reste persuadé que les propositions faites au cours de la Conférence ont permis aux Ministres d'arrêter d'importantes mesures qui pourront engager les Gouvernements sur la voie de réformes et actions de portée significative.
Comme vous en avez discuté, plusieurs pistes devraient être explorées au niveau de nos différents Etats, il s'agit notamment des emplois vert issus de la gestion de l'environnement, du secteur agropastoral et de l'agro-industrie, dans une vision globale de la modernisation de l'agriculture. Je pense également à tous ces emplois potentiels dans les industries culturelles, les industries du secteur audio-visuel, des Technologies de l'Information et de la Communication, du Tourisme, etc.

Excellences, Mesdames et Messieurs,

La Conférence d'Abidjan peut marquer une étape importante dans notre volonté commune de recherche de solutions à la problématique de l'Emploi des Jeunes. C'est pourquoi, nous devons être très attentifs au suivi-évaluation des conclusions des travaux de ce jour.

C'est donc avec des vœux fervents de plein succès au suivi des conclusions de vos travaux, qu'au nom du Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, je déclare close la Conférence Ministérielle de l'Afrique de l'Ouest sur l'Emploi des Jeunes en Afrique.


Je vous remercie de votre aimable attention !

 


Untitled Page


Autres titres

Untitled Page
PRIMATURE CÔTE D'IVOIRE | Site Officiel - République de Côte d'Ivoire
Copyright © 2008 - PRIMATURE COTE D'IVOIRE
Tous droits réservés | Conditions d'utilisation
Untitled Page
phpmynewsletter integration example
 
Abonnement à la Newsletter.
Boulevard Angoulvant Plateau
01 BP 1533 Abidjan 01
Tél. : (225) 20.21.11.00 / 20.31.50.00 / 20.25.13.00
Fax : (225) 20.33.20.28
Internet : www.premierministre.ci
Site réalisé par:
le service communication de la Primature
Hébergement:
SNDI
E-mail : info@primaturecotedivoire.net

Des suggestions, remarques, corrections ? Aidez-nous à améliorer ce site en écrivant à webmestre@primaturecotedivoire.net