Untitled Page
Untitled Page
Primature Côte d'Ivoire Accueil
Publié le 04/11/2016
Discours du Premier ministre Daniel Kablan DUNCAN à l'occasion de la réunion extraordinaire pour la relance du projet d'autoroute Abidjan-Lagos à Abidjan, le 04 Novembre 2016

•    Monsieur le Ministre de l'Energie, des Travaux Publics et du Logement de la République Fédérale du Nigéria Président du Comité de Pilotage du projet Abidjan – Lagos,
•    Monsieur le Ministre des Infrastructures Economiques de Côte d'Ivoire,
•    Monsieur le Ministre des Infrastructures et des Transports du Togo,
•    Monsieur le Vice-Ministre des Routes et autoroutes du Ghana,
•    Monsieur le Président de la Commission de la CEDEAO,
•    Madame le Commissaire aux infrastructures de la CEDEAO,
•    Monsieur le Commissaire en charge de la politique macroéconomique de la Commission  de la CEDEAO,
•    Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,
•    Monsieur le Directeur des transports et des TIC de la Banque Africaine de Développement
•    Mesdames et Messieurs les Experts,
•    Messieurs les représentants des institutions financières,
•    Messieurs les Directeurs généraux et centraux,
•    Honorables invités,
•    Chers Amis des Médias,
•    Mesdames et Messieurs,

Je voudrais tout d'abord souhaiter le traditionnel « Akwaba » c'est-à-dire la cordiale bienvenue en Côte d'Ivoire à tous les participants venus de l'extérieur de notre pays.

Je souhaiterais ensuite remercier l'ensemble des participants à cet important séminaire consacré au projet de l'Autoroute Abidjan Lagos, pour leur présence distinguée.
Oui, nous sommes réunis aujourd'hui pour relancer un projet phare d'intégration et de développement de notre sous-région, celui de l'autoroute Abidjan-Lagos.

En effet, en 2013, à l'initiative des 5 présidents des pays traversés par la section autoroutière Abidjan-Lagos, une réunion à eu lieu en marge du cinquantenaire de l'Union Africaine à Addis-Abbeba pour mettre en place un comité ad hoc de suivi de la conception, du financement et de la réalisation de ce projet figurant au PIDA (Programme de Développement des Infrastructures en Afrique, dont la Banque Africaine de développement est l'agence d'exécution).

Cette rencontre s'est traduite par la mise en place d'un comité dit de pilotage, constitué des (Cinq) 5 ministres des infrastructures desdits pays, et dont le secrétariat technique a été confié à la commission Infrastructure de la CEDEAO.

Cet acte marquait la forte volonté politique des chefs d'Etat de parvenir dans des délais extrêmement courts au démarrage effectif de ce projet.

Les orientations données étaient relativement claires : la logique qui sous-tendait leur volonté de réaliser le projet n'était pas seulement celle de sa rentabilité financière à court ou moyen terme mais surtout le caractère stratégique et politique de la construction d'une route d'intégration dont l'impact à moyen terme et long terme sera l'accroissement des échanges dans une zone regroupant environ 2/3 de la population de la CEDEAO qui comprend 15 pays avec une population de plus de 300 Millions d'habitants.
Depuis sa mise en œuvre, 4 réunions du comité de pilotage ont eu lieu entre 2013 et 2014, et qui ont permis d'aboutir aux principaux résultats suivants :
-    la signature d'un important traité juridique permettant de mettre la construction et l'exploitation de cette autoroute dans un dispositif juridique supra national, ce qui permet de lever les contraintes liées à la multiplicité des pays traversés ;
-    l'accord des pays sur les clés de répartition du montant nécessaire au financement des études ;
-    et la mobilisation auprès de la Banque Africaine de Développement (BAD) d'une contribution financière de 16 Millions d'unités de compte pour le financement des études ainsi que la signature des accords de prêt y afférents.

Toutefois, les difficultés rencontrées dans certains pays membres ont engendré l'arrêt des réunions depuis plus de deux (2) ans. Il était donc important de revoir le cadre institutionnel afin de créer les conditions d'une redynamisation du suivi du projet.

Les objectifs de la présente rencontre souhaitée par les Chefs d'Etat membres des pays traversés par le projet, sont d'affiner le dispositif de prise de décision et de gestion opérationnelle du projet d'une part et d'autre part, d'actualiser le planning des actions à court et moyen termes pour le remettre dans un agenda compatible avec les ambitions exprimées par les Chefs d'Etat.

La réunion des experts du Jeudi 03 Novembre 2016 a certainement préparé le terrain pour des discussions fructueuses entre les Ministres et nous n'avons aucun doute que vos échanges permettront d'aboutir à des résolutions qui marqueront la relance définitive du projet.
Nous n'avons aucun doute que la volonté commune d'aboutir à des résultats tangibles et concrets sera le moteur d'un consensus sur les principales décisions à prendre.

C'est sur ces mots que je voudrais une nouvelle fois remercier les ministres présents à cette importante rencontre, leur souhaiter un bon séjour et déclarer, au nom de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République,  ouverte la réunion du Comité de Pilotage du projet de construction de l'Autoroute Abidjan-Lagos.

Je vous remercie de votre aimable attention.

 


Untitled Page


Autres titres

Untitled Page
PRIMATURE CÔTE D'IVOIRE | Site Officiel - République de Côte d'Ivoire
Copyright © 2008 - PRIMATURE COTE D'IVOIRE
Tous droits réservés | Conditions d'utilisation
Untitled Page
phpmynewsletter integration example
 
Abonnement à la Newsletter.
Boulevard Angoulvant Plateau
01 BP 1533 Abidjan 01
Tél. : (225) 20.21.11.00 / 20.31.50.00 / 20.25.13.00
Fax : (225) 20.33.20.28
Internet : www.premierministre.ci
Site réalisé par:
le service communication de la Primature
Hébergement:
SNDI
E-mail : info@primaturecotedivoire.net

Des suggestions, remarques, corrections ? Aidez-nous à améliorer ce site en écrivant à webmestre@primaturecotedivoire.net