Untitled Page
Untitled Page
Primature Côte d'Ivoire Accueil
Publié le 29/11/2016
Le Premier ministre DUNCAN a procédé au lancement du 7ème Forum International du réseau des Experts pour l'Approvisionnement en Eau Potable en Milieu Rural ou le Rural Water Supply Network en anglais (RWSN). Mardi 29 novembre 2016

•    Monsieur le Ministre des Infrastructures Economiques de Côte d'ivoire,
•    Mesdames, Messieurs les membres du Gouvernement ivoirien,
•    Messieurs les Ministres en charge de l'eau des pays frères et amis,
•    Monsieur le Conseiller Principal du Vice-Président pour l'Agriculture, le Développement Humain et Social à la BAD,
•    Monsieur le Représentant de l'UNICEF en Côte d'ivoire,
•    Mesdames et Messieurs les Représentants des Partenaires au Développement,
•    Excellences, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Chefs de Missions Diplomatiques en Côte d'ivoire,
•    Madame le Maire de la Commune de Port-Bouët,
•    Madame la Directrice du Forum,
•    Honorables invités,
•    Chers Amis des médias nationaux et internationaux ;
•    Mesdames et Messieurs,

C'est pour moi un honneur et un réel plaisir d'être ici, en ce jour du Mardi 29 novembre 2016, pour ouvrir officiellement le 7ème Forum International du réseau des Experts pour l'Approvisionnement en Eau Potable en Milieu Rural ou le Rural Water Supply Network en anglais (RWSN).

Je voudrais avant tout propos, au nom du Président de la République de Côte d'ivoire, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, et au nom du Gouvernement ivoirien souhaiter le traditionnel Akwaba, c'est-à-dire la cordiale bienvenue en Côte d'ivoire, à l'ensemble des délégations venues de divers horizons du monde.

Permettez-moi d'exprimer la profonde gratitude du Gouvernement ivoirien aux organisateurs, pour le choix porte sur la Côte d'ivoire pour abriter ce forum d'envergure mondial. Je salue, à cet effet, le rôle important d'intermédiation et d'assistance joué par l'UNICEF pour la sélection de notre pays.

Nous nous réjouissons de ce choix qui fait de la Côte d'ivoire le premier pays africain francophone à accueillir cet important événement. Il traduit pour le Gouvernement, une fois de plus, la confiance que place la communauté internationale en la Côte d'ivoire nouvelle et en ses dirigeants.

Nos souhaits de bienvenue s'adressent également aux illustres invités et à tous les participants qui ont bien voulu rehausser de leur présence l'éclat des présentes assises.

Je voudrais particulièrement saluer la présence distinguée des Ministres en charge de l'Eau Potable venus de nombreux pays, pour apporter leur riche contribution aux réflexions sur la problématique importante de l'eau potable.

Votre présence, ici ce jour à Abidjan, témoigne de l'intérêt de ce sujet pour le développement inclusif et durable de l'Afrique et du Monde entier.

L'occasion est également belle pour exprimer notre profonde gratitude à l'ensemble de tous les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) multilatéraux, régionaux et bilatéraux pour leur appui à la mise en œuvre de la Politique Sectorielle et de la Stratégie Nationale d'accès à l'eau potable dans nos pays.

•     Honorables invités,
•     Mesdames et messieurs,

Comme rappelé avant moi, le Rural Water Supply Network (RWSN) est l'un des plus importants rendez-vous internationaux dédiés à la problématique de l'accès à l'eau potable en milieu rural.

Il est le lieu propice pour les experts du secteur de l'eau potable de partager leurs expériences et surtout de suggérer des orientations prospectives et stratégiques afin de relever, notamment, les défis liés à l'atteinte des Objectifs du Développement Durable (ODD).

Il s'agit plus particulièrement de la cible 6 des ODD : « assurer la disponibilité et la gestion durable de l'eau et de l'assainissement pour tous ».

A l'image de la 6ème édition organisée en Ouganda en 2011, ce forum qui réunit près de 600 participants est un cadre privilégié de retrouvailles, d'échanges et de concertations sur la problématique de l'accès à l'eau potable surtout en milieu rural.

C'est la traduction de l'engagement commun à toujours œuvrer pour l'amélioration des conditions de vie de nos populations, notamment celles des milieux ruraux. En effet, « l'eau potable pour Tous » est un enjeu stratégique important à l'échelle planétaire, car comme on le dit « l'eau est source de vie ».
 
Selon l'Unicef, plus de 600 millions de personnes dans le monde n'ont pas d'accès à l'eau potable et plus de 800 enfants de moins de 5 ans meurent chaque jour de maladies d'origine hydrique.

De manière spécifique, l'accès à l'eau potable pour les populations rurales est nettement en deçà de celui des populations urbaines. Près de 80% des personnes privées d'accès à l'eau potable vivent dans les zones rurales.

De plus, les populations ayant accès à l'eau potable ne bénéficient pas toujours d'un service de niveau suffisant et durable dans le temps. On estime qu'un système d'approvisionnement sur trois en milieu rural ne fonctionne pas de manière adéquate dans les pays en voie de développement.

Face à ces nombreux défis à relever, je suis convaincu que ce 7ème Forum nous permettra d'identifier les meilleures orientations stratégiques à mener afin de pouvoir tendre vers « l'eau potable pour Tous », thème des présentes assises.

Pour notre part, il s'agit de promouvoir les approches innovantes de productions d'eau potable qui prennent en compte la question du genre et qui capitalisent sur les technologies à faible coût, notamment, pour la desserte d'eau potable en milieu rural.

Je voudrais citer entre autres, la réalisation des forages manuels peu couteux, d'impluviums ou de barrages de sable pour la reconstitution des nappes phréatiques, ainsi que la promotion des méthodes de traitement et de purification de l'eau à domicile.

Tous les acteurs, tant publics, privés et ceux de la société civil sont appelés à agir en synergie à l'effet de garantir à nos populations ce droit essentiel et vital, notamment en terme de sensibilisation à l'usage de ces techniques, à leur amélioration et simplification.

Toutes ces actions doivent concourir à ce que la femme, en milieu rural, soit libérée des contraintes quotidiennes d'approvisionnement en eau potable, afin de consacrer davantage de son temps et de sa force de travail aux activités productives pour le ménage.

•     Honorables invités,
•     Mesdames et messieurs,

En ce qui concerne la Côte d'ivoire, l'Etat a consenti des investissements conséquents qui lui ont permis d'atteindre dans les années 90 des niveaux de couverture et de qualité satisfaisants en matière de service public d'eau potable. Ainsi, le taux de couverture nationale ressortait à 80% et comptait 25.000 pompes à motricité humaine en milieu rural pour moîKS de 10% de taux de panne.

Malheureusement, la longue période de crise qu'a traversée le pays de 2000 à 2011 a eu un effet néfaste sur les investissements publics en général et ceux affectés au secteur de l'eau en particulier.

Ce désinvestissement progressif et le manque d'entretien de l'existant ont considérablement altéré la capacité de production, le réseau distribution ainsi que le respect des normes de qualité de l'eau potable. En 2011, à la sortie de la crise post-électorale, le Gouvernement a entrepris d'importantes actions afin de rétablir le niveau d'accès d'eau potable au niveau national.

En milieu urbain, l'Etat et les bailleurs de fonds ont investi plus de 200 milliards FCFA (340 millions $ US) dans l'hydraulique urbaine. Cet investissement a permis d'atténuer les problèmes d'eau d'Abidjan (la capitale économique de notre pays) qui représente 70% de la consommation d'eau potable nationale.

Ainsi, le déficit dans le district d'Abidjan estimé en 2011 à 200 000 m3/jour a été comblé à hauteur de 90% à ce jour. Les 10% restant, soit 20 000 m3/j, devraient être résorbés d'ici la fin de l'année 2016 par les projets en cours.

De nombreux autres projets ont également été mis en œuvre dans les villes de l'intérieur.

En milieu rural, l'action du Gouvernement s'est faite à travers la mise en œuvre du Programme Présidentiel d'Urgence (PPU) qui a permis de réhabiliter près de 17000 points d'eau, équipés de Pompes à Motricité Humaine (PMH).

L'accès à l'eau potable a ainsi pu être amélioré et le taux de panne a été ramené de 57% à la sortie de la crise postélectorale de 2011 à moins de 30% à ce jour, soit une réduction d'environ 30 points en 5 ans.

L'objectif du Gouvernement est de porter d'ici 2020, le taux de couverture à 82,5% en moyenne, avec 60% pour les zones rurales et 85% pour le milieu urbain. 11 s'agit ce faisant de ramener le taux de panne des PMH à moins de 10% au niveau national. La mise en œuvre de cet programme, consigné dans le Plan National de Développement (PND) 2016- 2020, nécessitera un financement de 260 milliards FCFA, dont 68 milliards FCFA consacrés à l'hydraulique rurale.

De même, le Plan National Multisectoriel de Nutrition (PNMN) 2016-2020, qui a fait l'objet de la table ronde réussie de mobilisation de ressources auprès des partenaires en septembre dernier, consacre un volet important à la couverture des besoins en eau, particulièrement en milieu rural. L'objectif est de contribuer à un état nutritif optimal des populations?    
 
Je voudrais, à cet effet, lancer un appel à tous les partenaires pour le maintien et le renforcement de leurs soutiens en matière de développement du réseau hydraulique en Côte d'ivoire.

• Mesdames et Messieurs, Chers invités,

Comme vous pouvez le constatez cette rencontre revêt pour le Gouvernement ivoirien un intérêt majeur. C'est une véritable opportunité de réflexion et de partage d'expériences des différents pays et acteurs ici présents pour relever les défis de l'accès à l'eau potable.

Ce riche partage permettra au gouvernement d'affiner la mise en œuvre de sa politique sectorielle de l'eau potable et sa Stratégie Nationale de gestion des ouvrages d'Hydraulique rurale basée sur la professionnalisation.

Cette rencontre permet en outre de s'interroger sur la question des financements et leurs couvertures, compte tenus de l'insuffisance des capacités nationales pour la couverture des besoins et l'atteinte des objectifs fixés.

C'est pourquoi je me félicite du choix des thèmes de ces assises qui traduisent bien les nombreux enjeux et les importants défis à relever. Ce sont notamment :

-     l'égalité, la non-discrimination et l'inclusion ;
-     le développement durable des nappes phréatiques souterraines ;
-     la durabilité des services d'eau pour les petites villes et le milieu rural ;
-     l'accélération des services d'auto-approvisionnement ;
-     la cartographie et le suivi des activités.

Ces thèmes mettent bien en exergue la vocation du Rural Water Supply Network de plateforme de recherche et de mutualisation des solutions à la problématique complexe d'accès à l'eau potable de nos populations.

Je relève également que ce Forum traitera de la thématique de « l'approvisionnement en eau potable en milieu rural dans le contexte humanitaire et de développement. »

Permettez-moi de saluer, en ce qui concerne cet aspect, tous les acteurs de la coopération internationale, notamment le Système des Nations Unies, pour l'important travail abattu pour la couverture des besoins humanitaires en situation de crises.

La Côte d'ivoire qui a bénéficié de ces appuis durant la période de crise et pendant l'épidémie à virus Ébola, en est particulièrement reconnaissante. Le gouvernement veillera, d'ailleurs, au maintien de tous les acquis obtenus, notamment en ce qui concerne la pratique du lavage des mains.

je peux donc que vous exhorter, chers participants, à partager vos expériences, vos meilleures pratiques, vos technologies novatrices et accessibles à tous pour un accès durable à l'eau potable en milieu rural.

Le Gouvernement ivoirien reste attentif aux résultats des travaux de ce forum qui seront utilement exploités pour renforcer la stratégie nationale et sa mise en œuvre, en s'appuyant sur des solutions innovantes aux plans techniques et financiers.

C'est sur ces mots que je voudrais clore mes propos en réitérant mes sincères remerciements à toutes et à tous et en vous souhaitant de fructueux échanges pour le bonheur de nos populations.

Sur ce, je déclare, au nom du Président de la République de Côte d'ivoire, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, ouvert « le 7ème Forum du Rural Water Supply Network (RWSN) ».

Je vous remercie pour votre aimable attention.


Untitled Page


Autres titres

Untitled Page
PRIMATURE CÔTE D'IVOIRE | Site Officiel - République de Côte d'Ivoire
Copyright © 2008 - PRIMATURE COTE D'IVOIRE
Tous droits réservés | Conditions d'utilisation
Untitled Page
phpmynewsletter integration example
 
Abonnement à la Newsletter.
Boulevard Angoulvant Plateau
01 BP 1533 Abidjan 01
Tél. : (225) 20.21.11.00 / 20.31.50.00 / 20.25.13.00
Fax : (225) 20.33.20.28
Internet : www.premierministre.ci
Site réalisé par:
le service communication de la Primature
Hébergement:
SNDI
E-mail : info@primaturecotedivoire.net

Des suggestions, remarques, corrections ? Aidez-nous à améliorer ce site en écrivant à webmestre@primaturecotedivoire.net