Untitled Page
Untitled Page
Primature CI » Accueil » Actualités » POLITIQUE » Actu » Société
Publié le 05/09/2016
Conférence internationale et exposition sur le thon en Afrique au Sofitel Hôtel Ivoire, le 5 septembre 2016


•    Monsieur le Ministre des Ressources Animales et Halieutiques ;
•    Mesdames et Messieurs les Ministres ;
•    Madame la Directrice d'ATUNA ;
•    Monsieur le Directeur d'INFOPECHE ;
•    Monsieur le Représentant du Secrétaire Général du Gouvernement ;
•    Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et membres du corps diplomatique ;
•    Monsieur le Maire de la Commune de Cocody ;
•    Mesdames et Messieurs les Partenaires Techniques et Financiers ;
•    Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux, centraux et chefs de services ;
•    Mesdames et Messieurs les hauts responsables et Opérateurs économiques des  filières  élevage, pêche et aquaculture ;
•    Honorables invités
•    Chers amis des Médias ;
•    Mesdames et Messieurs ;

Je voudrais de prime abord souhaiter, au nom de Son Excellence Monsieur Alassane OUTTARA, Président de la République de Côte d'Ivoire, et au nom de tout le Gouvernement Ivoirien, le traditionnel « Akwaba » c'est-à-dire la cordiale bienvenue à tous les participants à cette importante rencontre internationale sur le thon. Notre pays est honoré d'abriter la deuxième édition de cette grande réunion lancée ici même les 25-26 septembre 2014.

La deuxième édition  dont les assises s'ouvrent ce matin réunira environ 200 participants provenant de 25 pays à travers le monde. Cette rencontre s'inscrit dans la dynamique de la relance du développement du secteur halieutique voulue et impulsée par Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d'Ivoire.

Je suis particulièrement heureux de votre présence nombreuse et distinguée aux côtés de vos frères ivoiriens pour réfléchir sur un secteur important de nos économies.


Je voudrais particulièrement, au nom de S.E.M le Président de la République, saluer l'ensemble des personnalités et des Ministres chargés des Pêches des pays africains présents à cette Conférence internationale. La Côte d'Ivoire est très honorée de les recevoir.

J'adresse également mes salutations aux organisateurs de cette conférence internationale, et particulièrement les organisations ATUNA et INFOPECHE, qui n'ont ménagé aucun effort pour assurer un bon accueil à tous les participants et la réussite des travaux.

Je voudrais relever ici, pour m'en féliciter, leur engagement à faire prospérer la filière thonière partout dans le monde et surtout en Afrique et particulièrement en Côte d'Ivoire.

Permettez-moi de féliciter également le Ministre ivoirien des Ressources Animales et Halieutiques pour son enthousiasme, son dynamisme et sa volonté de faire retrouver à l'élevage, à la pêche et à l'aquaculture, leurs lettres de noblesse. Il s'agit de faire de ce secteur, une autre importante source de croissance et un autre moteur du développement économique et social de la Côte d'Ivoire.

•    Excellences Mesdames et Messieurs,

Il convient de saluer aussi la présence distinguée des experts internationaux du secteur thonier qui ont bien voulu faire le déplacement d'Abidjan pour apporter leur expertise et leurs expériences en vue du développement harmonieux de la filière thonière dans nos pays.

•    Excellences Mesdames et Messieurs,

Je voudrais maintenant souligner l'importance de la pêche et de l'industrie thonière en Afrique en général et en Côte d'Ivoire en particulier.

La contribution du secteur des ressources animales et halieutiques à l'économie nationale et à la sécurité alimentaire, de même qu'à la création d'emplois et de richesses mérite de nous tous une attention particulière. Car, le poisson est la principale source de protéines animales d'un grand nombre de pays africains. En Côte d'Ivoire, chaque habitant consomme entre 11 et 14 kg/an ; ce qui représente près de 50% de sa consommation en protéines animales.

C'est le lieu de souligner que malgré les efforts déployés par l'Etat, la production halieutique est largement en deçà des besoins en consommation des populations. D'où l'impérieuse nécessité de recourir à l'importation de produits halieutiques. En 2015 par exemple, les importations ivoiriennes de poissons et des autres produits halieutiques étaient estimées à 388 756 tonnes, contre une production nationale de 55 864 tonnes, soit un taux de dépendance de 83,3%.

Quant aux exportations de conserves de thon, elles ont été évaluées à 26 055 tonnes au cours de la même année.

S'agissant du partenariat avec l'Union Européenne, il se caractérise par un tonnage appréciable, prélevé dans la zone économique exclusive de la Côte d'Ivoire, de 6 500 tonnes pour un potentiel de l'ordre de 10 000 tonnes, soit 65%. Ce volume est évalué à 3 milliards de FCFA par an. Cet accord affirme aussi l'engagement de l'Union Européenne à appuyer notre pays pour améliorer les performances de l'Administration des pêches et la gouvernance du secteur des pêches.

Les actions majeures de ce partenariat sont le renforcement des capacités du personnel, la modernisation du système de déclaration des captures ainsi qu'un appui pour la lutte contre la pêche illicite non déclarée et non réglementée (Pêche INN).

Au niveau international, le port de pêche d'Abidjan demeure le deuxième port thonier du monde après le Japon, avec un trafic annuel à l'export évalué à plus de 270 000 tonnes de thon. Un investissement de plus de 28 milliards de FCFA a permis la construction d'un môle bâti sur une superficie de 8,2 hectares (ha) dont cinq ha de terrains industriels. Il constitue la première phase d'un projet de modernisation du port de pêche d'Abidjan. La seconde évaluée à 15 milliards de FCFA, devrait permette la création de dix (10) hectares de terrains industriels.

Les Entreprises Franches de Transformation des Produits Halieutiques (EFTPH), notamment le thon, sont au nombre de trois (3). Logées au port de pêche d'Abidjan, ces entreprises sont le fleuron de l'économie halieutique ivoirienne. Leur production cumulée est passée de 39 716 tonnes en 2014 à 51 524 tonnes de produits en 2015, soit une croissance de 29,73 %. Elles ont ainsi généré un chiffre d'affaires de l'ordre de 80 milliards de FCFA en 2015.

De 2011 à 2015 les entreprises agréées au régime franc de transformation des produits halieutiques ont commercialisé 106 000 tonnes de produits dont 101 000 tonnes à l'exportation soit 98% des ventes vers l'Union Européenne notamment la France, l'Italie, l'Allemagne, l'Espagne, la Belgique et la Grande Bretagne.

Au cours de la période 2009-2015, les entreprises franches ont investi plus de neuf (9) milliards de FCFA, dont 3,3 milliards pour les années 2014 et 2015. Ces importants investissements ont permis à l'industrie thonière créer ou de maintenir  plus de 3500 emplois directs et 13 000 emplois indirects avec une forte représentation des femmes (80 % de l'effectif) dans les usines. La masse salariale distribuée par les entreprises de ce secteur, de 2013 à 2015, s'élève à 19,9 milliards de FCFA, soit en moyenne de plus de six (6) milliards de FCFA par an.

La performance enregistrée par la Côte d'Ivoire relativement à son industrie thonière est la résultante d'une politique cohérente menée par le Gouvernement depuis plusieurs années. Au plan juridique, cette politique s'est traduite, dès 2005, par l'adoption d'une loi instituant le régime d'entreprise franche de transformation des produits halieutiques

Enfin depuis 2012, les opérateurs économiques en général et ceux du secteur thonier en particulier, bénéficient des réformes structurelles et sectorielles mises en œuvre par le Gouvernement pour améliorer l'environnement des affaires en Côte d'Ivoire. Il s'agit entre autres de la création d'un guichet unique pour la création d'entreprise au Centre Ivoirien de Promotion des Entreprises (CEPICI), de la création du Tribunal de Commerce d'Abidjan et de façon générale, de l'allègement des procédures et des coûts liés aux actes administratifs.

Les résultats économiques remarquables qui en découlent se caractérisent par un taux de croissance annuel moyen du PIB de 9% sur la période 2012-2015. La croissance économique est notamment  stimulée par la relance des investissements tant nationaux qu'extérieurs. En moyenne 63,4% des investissements globaux réalisés sur la période 2012-2015  dans le pays relèvent du secteur privé. L'objectif est d'atteindre un taux de 70 % en 2020 dans le cadre du Plan National de Développement PND 2016-2020 d'un montant global de 30.000 milliards de FCFA.

C'est le lieu d'inviter les opérateurs nationaux et les nouveaux opérateurs potentiels de la filière thonière, à investir davantage afin d'accroître dans des conditions compétitives les capacités nationales de production et de transformation du thon en Côte d'Ivoire.

•    Excellences, Mesdames et Messieurs,

Dans cette belle aventure, je voudrais saluer l'appui appréciable de l'Union Européenne, notre partenaire de longue date en matière de pêche et d'aquaculture, et particulièrement en matière de développement de la filière thonière. Je voudrais relever, avec satisfaction, l'adoption en conseil des ministres d'un protocole d'Accord de Partenariat Economique devant débuter en octobre de cette année entre la Côte d'Ivoire et cette institution.

Comme on peut le constater, nos industries thonières connaissent des progrès indéniables. Mais il existe encore de nombreuses contraintes à lever pour atteindre un plus grand niveau de performance.

L'objet de la présente Conférence, est de mener des réflexions dans ce sens. Il s'agira, notamment d'échanger sur des thématiques majeures relatives :

-    au développement de la pêche et de l'industrie du thon ;
-    à la situation et aux tendances des captures ;
-    à la transformation et à la commercialisation des produits de pêche ;

-    et aux questions liées aux méthodes de pêche (aspects écologique et environnemental).

•    Chers professionnels et acteurs,

Cette tribune est la vôtre. C'est un cadre d'échange unique qui s'ouvre pour vous, destiné au partage d'expériences et à la promotion de l'investissement du secteur thonier. Les expositions vous permettront de présenter vos travaux et des offres de partenariat aux potentiels investisseurs présents.

Je ne doute pas que la grande disponibilité de l'ensemble des participants et de toutes les structures présentes permettra de faire de cette rencontre une réussite au plan matériel et technique.
•    Excellences Mesdames et Messieurs,
•    Chers organisateurs,

Je suis convaincu  que cette première Edition, en terre ivoirienne, de la Conférence Internationale et Exposition sur le Thon en Afrique marquera durablement une longue aventure ensemble pour l'essor de la filière thonière en Afrique. Pour sa part, le Gouvernement ivoirien ambitionne de consolider les progrès de la filière thonière  afin de continuer de faire d'Abidjan la capitale du Thon en Afrique.

Enfin, je tiens à réitérer les remerciements du Président de la République, SEM Alassane Ouattara, à l'endroit des organisateurs et des acteurs du secteur thonier africains, ainsi qu'aux experts présents.

Je souhaite un franc succès à vos échanges.

C'est sur ces mots que je termine mes propos et que je déclare, au Nom du Président de la République Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, ouverts les travaux de  « la Conférence internationale et l'exposition sur le thon en Afrique »


Je vous remercie de votre aimable attention.


Untitled Page


Autres titres

19/04/2012 - COMMUNIQUE OFFICIEL
Untitled Page
PRIMATURE CÔTE D'IVOIRE | Site Officiel - République de Côte d'Ivoire
Copyright © 2008 - PRIMATURE COTE D'IVOIRE
Tous droits réservés | Conditions d'utilisation
Untitled Page
phpmynewsletter integration example
 
Abonnement à la Newsletter.
Boulevard Angoulvant Plateau
01 BP 1533 Abidjan 01
Tél. : (225) 20.21.11.00 / 20.31.50.00 / 20.25.13.00
Fax : (225) 20.33.20.28
Internet : www.premierministre.ci
Site réalisé par:
le service communication de la Primature
Hébergement:
SNDI
E-mail : info@primaturecotedivoire.net

Des suggestions, remarques, corrections ? Aidez-nous à améliorer ce site en écrivant à webmestre@primaturecotedivoire.net